Arrêts de travail en Charente-Maritime

95 millions d’euros, c’est le montant des dépenses liées aux arrêts de travail en Charente-Maritime en 2018.

Face à l’évolution soutenue des arrêts de travail, la CPAM de la Charente-Maritime mène des actions de sensibilisation et d’accompagnement auprès des acteurs concernés, assurés, professionnels de santé et entreprises.

 

La CPAM de la Charente-Maritime mène aussi des contrôles qui peuvent aboutir à des sanctions telles que la suspension ou la suppression du versement des indemnités journalières :

 

  • contrôle de la présence à domicile de l’assuré, pendant les heures de présence obligatoires ;
  • contrôle du respect du délai d’envoi de l’avis d’arrêt de travail (48 heures) ;
  • contrôle de l’exercice d’une activité pendant l’arrêt de travail ;
  • contrôle par les médecins conseil de la justification médicale de l’arrêt de travail.

 

Ces opérations d’accompagnements et de contrôles menées toute l’année sur l’ensemble du département sont actuellement renforcées sur le secteur de Cozes-Gémozac, car le recours aux arrêts de travail y est plus important que dans le reste du département.

CANTINE

Recensement :

au 1er janvier 2019 la commune compte 660 habitants